Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimer

Activités Jeunes

Ouvrir les yeux sur les métiers de l'entreprise

Vous avez entre 14 et 25 ans...
Vous réfléchissez à votre avenir professionnel ?

Nous vous proposons de vous aider à "ouvrir les yeux" sur les différents métiers qui vous intéressent en vous permettant de rencontrer des jeunes en cours d'études ou des professionnels de ces métiers dans une relation personnalisée faite sur mesure pour vous.

CONSTAT :
Il existe, souvent, un décalage entre l'idée que l'on peut se faire d'un métier et la réalité de ce métier.

SOLUTION :
Confronter ou infirmer l'idée que l'on se fait d'un métier en rencontrant personnellement un professionnel exerçant ce mérier.

METHODOLOGIE :
- 1ère étape : dans un contact individuel avec un accompagnateur du FRES rechercher en fonction de vos motivations et de votre cursus le ou les métiers que vous souhaiteriez exercer.
- 2ème étape : rencontre individuelle avec le ou les professionnels des métiers identifiés.

ENGAGEMENT DU FRES :
Vous faire rencontrer un professionnel du métier concerné à qui vous pourrez poser toutes les questions qui vous permettront de mieux cerner la réalité de son métier.

Attention : il ne s'agit, en aucun cas, de confondre ce contact avec une embauche de stage ou à fortiori, un entretien d'embauche.

 

Le VIE : un atout à l'international

Le VIE ou VOLONTARIAT INTERNATIONAL en ENTREPRISE permet aux entreprises de confier à un jeune, âgé de 18 à 28 ans, homme ou femme, une mission à l'étranger de 6 mois à 2 ans.

Ces 4 dernières années, plus de 8000 jeunes ont effectué une mission de VIE à l'étranger, pour le compte de 1200 entreprises dont 60% de PME.

Les entreprises peuvent ainsi confier des missions comme l'étude et la prospection d'un marché, le renfort technique ou commercial d'équipes locales, le suivi d'un chantier, la recherche d'un distributeur etc...

Plus de 40.000 jeunes sont actuellement demandeurs de VIE et sont inscrits sur le fichier www.ubifrance.fr. La gestion des VIE est en effet confiée à UBIFRANCE, l'agence française pour le développement international des entreprises. Les profils de ces demandeurs d'emploi à l'international sont très diversifiée : ingénieurs, commerciaux,informaticiens, comptables, controleurs de gestion, cuisiniers etc...Leur formation va du Bac ( 2%), du Bac +2 ( 7%), du Bac +3 ou ( 26%) au Bac + 5 .Il faut bien sûr parler au moins une langue étrangère et là pas de surprise, on retrouve en tête l'anglais, l'espagnol et l'allemand .Compétences plus rares, l'italien, l'arabe,le chinois,le russe ou le japonais sont certainement de gros atouts pour dénicher ce poste à l'étranger.

L'indemnité versée au VIE dépend des pays d'affectation.

Pour l'entreprise, s'ajoutent des frais de gestion , mais pas de charges sociales en France.

Le jeune VIE n'est pas laissé seul à l'étranger : il est nécessairement accueilli par soit une structure locale existante ( filiale, agent de la société ) soit par la mission économique ou enfin par la section locale des Conseillers du Commerce Extérieur.

A l'issue de sa mission, l'entreprise peut choisir de recruter ou non le VIE. Il est intéressant d'ailleurs de noter que 90% des entreprises sont satisfaites par la formule et que 70% des jeunes sont recrutés en CDI à l'issue leur mission.

Note : Cet article volontairement court ne saurait couvrir tous les aspects du VIE . Amis lecteurs, si vous êtes intéressés soit en tant qu'entreprise soit en tant que jeune à la recherche d'un emploi, n'hésitez pas à nous contacter au FRES pour plus d'informations.Enfin, vous pouvez aussi vous brancher sur le site www.ubifrance.fr